anomalie du penis

Le pénis ou la verge est un organe important pour l’homme. L’appareil dispose d’une place importante puisque c’est sur lui que repose la vie sexuelle. En ce moment, la mode est à l’agrandissement de l’organe. Même si un grand nombre d’hommes se vantent d’être satisfait de leur engin, la vente de produits agrandisseurs de pénis explose et ce n’est pas près de s’arrêter. Si certains messieurs se lancent dans l’aventure de l’agrandissement du volume et de la taille de leurs pénis, il existe des individus qui souffrent de déformations du pénis. La présence d’imperfection sur cette partie n’est pas une chose anodine, mais ce n’est pas non plus un phénomène exceptionnel. La plupart des déformations du pénis à l’instar du penis tordu, de la courbure verge ou encore du phimosis et de la maladie de Lapeyronie, peuvent être résolues médicalement. À noter qu’une Déformation du penis peut causer une difficulté à pénétrer sa partenaire ou une abstinence forcée lorsque l’individu concerné a honte de son sexe.

 

Comment détecter une anomalie du pénis ?

Plusieurs anomalies du pénis existent et chacune d’elles est reconnaissable avec un diagnostic unique. Pour le cas du micropénis, on le reconnait par une taille de pénis inférieur à 7 centimètres à l’âge de puberté et inférieur à 8 centimètres à l’âge adulte. Ce trouble concerne uniquement 3 % des hommes, mais il n’est pas rare que le docteur soit consulté fréquemment à cause du micropénis pour le simple fait que l’homme a la phobie du petit membre. Ainsi, il arrive que monsieur confonde son complexe et le problème. Dans certains cas, le spécialiste pratique un bilan hormonal afin de déceler la réelle cause du micropénis et pour apporter le soin adapté.

L’hypospadias est une malformation du sexe masculin durant le stade du fœtus. Le trouble se distingue par une ouverture située sur le côté supérieur ou inférieur du membre. Jusqu’à ce jour, l’hypospadias n’atteint pas les adultes, ni même les jeunes garçons puisque les spécialistes règlent l’anomalie le plus tôt possible. L’inconvénient du problème réside dans la gêne fonctionnelle et esthétique de miction. Si par malheur l’orifice sur le côté du membre perdure jusqu’à la puberté ou l’âge adulte, il est probable que le sujet concerné aura une vie sexuelle instable et qu’il aura du mal à concevoir un enfant.

L’anomalie suivante est la courbure de la verge. Cette pathologie a pour cause congénitale le plus souvent. Comme son nom l’indique, elle se manifeste par une déviation latérale vers la gauche durant l’érection. Le sujet victime du trouble n’a aucun trouble d’érection et la courbure verge n’offre aucun problème durant l’acte sexuel. Cependant, le trouble peut s’avérer problématique lorsque le pénis procure un angle important. Dans ce cas, la gêne s’installe durant le rapport sexuel et la déformation peut engendrer des douleurs chez l’homme et sa partenaire. La courbure ne se manifeste que lorsque le sujet est excité.

maladie peyronieLa maladie de la Peyronie offre un symptôme identique à la courbure de la verge. En d’autres termes, le sexe se déforme anormalement en érection. Toutefois, le trouble se manifeste uniquement chez les hommes âgés plus de 50 ans. En dehors de la déviation de la verge, la maladie de Peyronie se manifeste aussi par les douleurs au moment de l’érection. Ce phénomène engendre une difficulté à la pénétration. Si le trouble s’aggrave, il cause une mauvaise circulation du sang dans le membre et provoque ainsi une difficulté érectile. Dans quelques cas, aucune intervention médicale n’est requise puisque le problème se résout de lui-même. Par contre, la consultation devient inévitable lorsque la courbure ainsi que les douleurs s’aggravent.

La varicocèle n’est autre que la présence de veines défaillantes au niveau du membre. Le trouble s’apparente aux varices puisqu’on peut constater la dilatation des veines du cordon situées autour de chaque testicule et dans les bourses. L’anomalie est inoffensive pour la vie sexuelle de la victime et elle ne procure aucun dysfonctionnement érectile. Par contre, les choses se dégradent en cas d’une fuite des veines dilatées. Dans ce cas, la pression sanguine dans la verge n’est plus maintenue pour garder une érection. En outre, la varicocèle est source d’infertilité puisque l’anomalie engendre un environnement non viable pour les spermatozoïdes. La varicocèle touche environ quatre hommes sur dix lors d’une consultation pour cause de stérilité.

spermatozoideLe phimosis se manifeste uniquement chez les jeunes ou les adultes non circoncis. En effet, l’extrémité du pénis est recouverte de prépuce pour ces personnes. Cette peau s’y fixe durant les premières années de la vie. Le gland sort lorsque l’anneau préputial ou orifice du prépuce s’élargit au fil du temps. Cette maturation est surtout causée par le décalottage durant la toilette, les érections spontanées et la maturation des tissus. Cependant, il arrive que le gland n’arrive pas à sortir de l’orifice du prépuce à cause d’une étroitesse congénitale. Cette anomalie se nomme phimosis. La déformation est diagnostiquée durant l’adolescence où le jeune commence à avoir une vie sexuelle active.

Le paraphimosis est un variant du phimosis, mais il se manifeste uniquement à l’âge adulte. Le trouble fait son apparition lors d’une pénétration ou d’une masturbation. Le gland bloque l’anneau préputial et cela devient une cause d’étranglement. Le gland de la verge ne retrouve plus son fourreau lors du paraphimosis.

La dernière déformation concerne la rupture de frein. Pour information, le frein est un tissu reliant le prépuce et le gland. Il est d’ailleurs localisé sur la face interne de ce dernier. Le frein du sexe peut se rompre durant les premières relations sexuelles à l’adolescence. Le phénomène est susceptible de se produire pareillement lors d’un rapport trop brutal. On détecte l’anomalie par la présence d’une grande douleur au niveau du pénis. De plus, une perte de sang peut survenir après la rupture. Le trouble n’est pas une déformation proprement dite puisqu’on peut le considérer comme un trouble mécanique bénin. Cependant, sa manifestation est très impressionnante et peut affoler plus d’une personne.

 

Quels sont les traitements et les solutions qui existent ?

traitement deformation penisEn sus de posséder un traitement spécifique, chaque anomalie peut disparaitre définitivement et n’engendrer aucune gêne pour l’homme. Pour le cas du micropénis, les alternatives pour résoudre ce problème de taille sont nombreuses. Parfois remboursée par la Sécurité sociale, la pratique de la chirurgie réparatrice reste la méthode la plus efficace. L’opération permet de rallonger immédiatement la queue du patient de 1 à 2 cm en érection. Pour ce faire, les spécialistes vont couper plusieurs ligaments suspenseurs qui réunissent les corps caverneux et l’os du pubis. Lorsque l’objectif est d’obtenir un aspect esthétique acceptable au repos, le recours à la chirurgie n’est pas requis. En effet, quelques injections de graisse sous la peau suffisent pour augmenter le volume du sexe sans érection.

Le traitement de la maladie de la Peyronie s’effectue par la prise de médicaments riches en vitamine E. La cure orale va empêcher l’évolution du trouble. Si le trouble persiste, le professionnel peut recourir à l’injection de corticoïdes dans les plaques de sclérose. Les piqures ont pour but d’assouplir ces derniers. Comme dernière solution, on retrouve la chirurgie. L’intervention redresse la verge en modifiant la structure des corps caverneux.

L’hypospadias nécessite un traitement le plus rapidement possible après son diagnostic. Le bébé victime de l’anomalie devra subir une intervention chirurgicale visant à recoudre l’orifice situé sur le côté. On pratique ensuite une incision sur le gland pour faire passer l’urine et les spermatozoïdes. A l’âge d’adolescence, l’hypospadias n’est plus qu’un mauvais souvenir après cette intervention et l’individu peut suivre une vie sexuelle normale.

Le phimosis et le paraphimosis se soignent par la circoncision uniquement. La plastie préputiale est une méthode efficace aussi, mais ces anomalies peuvent encore se reproduire. La circoncision est la meilleure solution pour résoudre ces troubles de façon définitive.

La courbure de la verge ne provoque pas de dysfonctionnement érectile et l’anomalie ne rend pas infertile. Toutefois, il faut intervenir rapidement lorsque la courbure devient gênante et lorsque des douleurs apparaissent lors de l’érection. Pour restaurer le pénis dans un état normal lors d’une excitation, l’opération de Nesbit est nécessaire. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à modifier le corps caverneux responsable de la déviation. Le membre retrouve une apparence droite après la chirurgie, mais sa longueur va connaitre une petite diminution.

Pour la varicocèle, il faut aussi passer dans un bloc opératoire pour immobilier les veines défaillantes par ligature. Même si l’anomalie est indolore, il est important de le traiter puisqu’il peut être source d’infertilité.

La rupture de frein est un accident mécanique. Le phénomène est bénin puisqu’il suffit tout simplement de réaliser une pression sur la déchirure afin d’arrêter l’hémorragie causée par le déchirement brutal. Lorsque la rupture est causée par un frein trop court, le docteur peut recommander une incision dans le but de le libérer. Cette opération se nomme plastie du frein et elle va résoudre le problème définitivement. Après l’opération, il est impératif d’éviter l’acte sexuel durant un mois environ pour laisser le frein se cicatriser.

Les pilules fonctionnent-elles pour une déformation du pénis ?

pilule penisLa plupart des anomalies qu’on a citées dans ce document se règlent par opération chirurgicale. Est-ce qu’on peut régler une déformation du pénis en utilisant des pilules pour faire grossir le membre ? La réponse est oui et non. Tout dépend du type de déformation. Lors d’un cas de micropénis, il est possible que la prise d’un complément alimentaire comme GoViril puisse améliorer la taille. Ce médicament propose plusieurs vertus, dont l’augmentation de la taille de la verge et l’accroissement de la fonction érectile. Il est cependant interdit d’utiliser la pilule en cas de varicocèle, d’antécédent de phimosis, de pathologie de Peyronie, d’une rupture de frein et en cas de courbure de la verge. L’agrandissement du pénis n’est pas une solution pour ces anomalies. Au contraire, une augmentation en volume et en taille peut engendrer des complications.

 

L’emploi d’un extenseur mécanique comme SizeGenetics peut constituer une solution pour résoudre les courbures de la verge et la maladie de La Peyronie. L’engin a pour rôle principal de rallonger la verge en provoquant une tension permanente. Cependant, il n’est pas encore prouvé que SizeGenetics a la possibilité de redresser un pénis courbé en érection. C’est la raison pour laquelle il faut consulter un spécialiste avant d’entreprendre toute action. Jusqu’à ce jour, les extenseurs mécaniques comme les pompes et SizeGenetics sont connus pour rallonger et agrandir uniquement le sexe masculin et obtenir une taille normale du pénis. En théorie, ces dispositifs n’auront aucun mal à résoudre le trouble de micropénis, mais ce n’est pas garanti à l’inverse de la chirurgie.