Qu’est-ce que le fétichisme ?

Le fétichisme, c’est la déviation des pulsions sexuelles d’un sujet sur un objet érotique de substitution.

le mot « déviation » de cette définition pourrait être pris comme péjoratif. Remplaçons le par « transposition », « transposition des pulsions sexuelles d’un sujet sur un objet érotique ».

Le fétichisme est une pratique, vous avez peut-être déjà entendu parler des fétichistes des pieds, ces personnes qui prennent du plaisir à regarder,  toucher ou même sentir une paire de chaussures… neuve, portée ou usagée. Le fantasme des pieds ne s’arrête pas au port de chaussures à talons hauts, même si le port de ce style de chaussures représente à lui seul la sensualité féminine. Quand on pense aux talons hauts, on pense à de belles jambes, à des collants à liserait ou bien à une paire de bas, on pense minijupe, on pense courbes et formes, on pense sexe. Le fétichisme est donc l’ombre du sexe derrière chaque objet. Mais il ne s’arrête pas là.

Le fétichisme : un paradoxe

Si l’on pense sexe, sexy  comme avec l’image du port des chaussures à talons, le fétichisme peut être un peu plus complexe. Les personnes dites « fétichistes » n’aiment pas toujours le simple fait d’imaginer le sexe à travers une paire de chaussures neuves, elles peuvent aimer l’odeur de pieds à l’intérieur de ces chaussures. Peu importe le style de chaussure d’ailleurs,  ceux qui aiment les odeurs prioriseront l’odeur des pieds au style voire à l’état de la chaussure, dans certains cas, seule l’odeur compte. Ce qui est paradoxal est d’arriver à imaginer le SEXE avec ces odeurs que certains adorent et d’autres détesteraient. C’est là le propre du fétichisme.

Cinquante nuances de fétichisme

La pratique la plus connue gravitant autour des pieds, il faut savoir que le fétichisme peut être tout et n’importe quoi. Peu importe l’objet ou la partie du corps, depuis quelque temps, une pratique de plus en plus courante émerge en France, celle des petites culottes portées. Un peu à l’image des pieds, le but et retrouver le sexe à travers un objet : quoi de mieux qu’une petite culotte pour cela ?! Absolument tout  vous connecte au sexe, l’objet par lui-même, les échanges avec la personne et les odeurs ! De plus, comme avec les chaussures, les petites culottes ou dessous portés se déclinent d’une infinité de façons comme pour représenter l’identité unique de chaque femme, ou homme.

Bien entendu je n’ai pas évoqué le caractère « possessif » du fétichisme, cette facette est pourtant très importante dans cet état de pratique sexuelle. Certains fétichistes aiment amasser, collectionner ces objets comme un petit trésor et/ou pour posséder un peu de quelqu’un.

Fétichisme et soumission

Beaucoup de fétichistes, notamment ceux ayant des affinités pour  les pieds ou les sous-vêtements portés, pratiquent le BDSM (Bondage, Discipline, Sadomasochisme) « désigne une forme d’échange sexuel contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l’humiliation ou la mise en scène de divers fantasmes dans un but érogène ». La pratique la plus courante étant l’humiliation comme par exemple : léchage des pieds ou des semelles sales, petites culottes sales sur la tête, léchage des sécrétions…  et pleins d’autres pratiques existantes ou bien à créer dans votre imagination.

Le fétichisme n’est pas associé à la déviance, c’est une pratique sexuelle, qui peut sortir de l’ordinaire… ou pas. Il se peut qu’un fétichiste soit fétichiste sans le savoir. Derrière chaque collectionneur, photographe, peintre, cordonnier … Homme, femme attirée par les odeurs corporelles, certaines formes ou couleur, il se peut qu’en vous sommeil un fétichiste prêt à acheter une petite culotte portée sur certains sites pour les centaines de raisons qui vous sont propres. Alors n’hésitez plus.

poster un commentaire

Le MEILLEUR complément 100% FRANCAIS que j'ai pu tester en 2018 (-20% en ce moment) ▷JE VEUX !